Jazz Sud africain contre Apartheid

Johannesburg, le petit frère ignoré de la Nouvelle-Orléans

 

Hugh Masekela, trompettiste, chanteur, auteur, compositeur, activiste, ambassadeur culturel de l’Afrique du Sud…rebaptisé le papa du jazz africain nous a quitté ce 23 janvier. Un petit hommage lui est ici rendu, à son héritage et au jazz de sa terre natale…qui n’a jamais été exploité à sa juste valeur et apprécié par le grand public…et reste à découvrir.thumbnail of Jazz sud african_article-Jazzophone 14

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *